Le marbre : un matériau tendance, quatre variantes

Marbres Blanc Carrara, Vert Guatemala, Marron Emperador et Noir Marquina : nous vous présentons nos quatres variantes de ce matériau en vogue.

Le marbre peut être poli, poncé, brossé ou rester brut. Cette roche a toujours été considérée comme une matière noble et s’est récemment révélée comme étant un véritable matériau tendance en design d’intérieur. Autrefois réservé aux halls d’entrée de somptueux hôtels ou aux palais italiens, le marbre se retrouve aujourd’hui dans vos demeures. Du terme grec marmaros, signifiant « pierre brillante », il désigne généralement toute roche calcaire pouvant être polie.

Le marbre Blanc Carrara : le classique

Exploité dans la ville de Carrara en Toscane, le blanc du même nom est l’un des marbres les plus connus et est considéré par les scientifiques comme un marbre véritable. Il était déjà exploité dans la Rome antique, apprécié pour son blanc étincelant, et peut être admiré dans la Cathédrale Sainte Marie de la Fleur à Florence ainsi que dans la Basilique Saint-Pierre au Vatican ou encore dans le World Trade Center. Selon sa minéralisation, le Carrara apparaît avec les marbrures grises typiques ou totalement blanc. Très prisé en aménagement d’intérieur, on retrouve le marbre en plateau de table, dans les salles de bain ou comme carrelage. Le Carrara utilisé en sculpture est nommé Statuario. C’est celui qu’a utilisé le célèbre Michelangelo pendant la Renaissance.

marbre blanc Carrara, MYCS
Notre conseil : le marbre blanc est si élégant qu’il s’accorde avec tout !

Petite anecdote : les petits blocs de marbre non utilisés sont réduits en poussière et employés dans la fabrication de dentifrice, de produit abrasif, de verre et de papier. La poussière de marbre sert aussi dans l’industrie pharmaceutique, comme dans les comprimés pour la formation osseuse par exemple.

Le marbre Vert Guatemala : l’élégant

Comme le Carrara, le Vert Guatemala est une pierre calcaire transformée mais il fait partie des serpentines en raison de ses composantes. Certains peuples l’utilisent comme pierre de protection contre le mal. Son vert foncé est agrémenté de veines blanches qui adoucissent l’aspect du marbre. Contrairement à ce que son nom indique, le Vert Guatemala est originaire d’Inde, et plus précisément du Rajasthan. Grâce à l’effet visuellement apaisant du vert, ce marbre est souvent employé pour des revêtements de grand format. Les designers affectionnent aussi ce vert intense pour leurs meubles.

marbre vert Guatemala , MYCS
Notre conseil : les accessoires dorés et en laiton se marient particulièrement bien avec le marbre vert.

Le marbre Marron Emperador : l’harmonieux

Le Marron Emperador est une pierre calcaire originaire d’Espagne. Ces marbrures varient entre du brun foncé et du brun clair, donnant parfois l’illusion de lignes blanches. Son aspect chaleureux semblable à de la terre donne au marbre une harmonie extraordinaire.

marbre marron Emperador , MYCS
Notre conseil : le Marron Emperador crée un superbe contraste avec le mobilier clair.

Le marbre Noir Marquina : le contrasté

Le Noir Marquina est également une pierre calcaire espagnole et est exploité dans les villes de Marquina et Aulesti. Sa caractéristique principale est sa marbrure blanche. Ce marbre n’est pas résistant au gel. Il est donc exclusivement employé pour les meubles d’intérieur comme les tables basses ou les sols en motif damier.

marbre noir Marquina , MYCS
Notre conseil : en déco, le Noir Marquina s’accorde très bien avec les couleurs, qu’elles soient pastels ou pop.

 


Petit cours sur le marbre

Le concept de marbre tel qu’on l’entend généralement, ne correspond pas exactement au terme minéralogique. Le « vrai » marbre, comme le Blanc Carrara, est une roche métamorphique, c’est-à-dire issue d’une transformation, dont la composante principale, le calcite, a été compressée pendant 30 millions d’années sous une forte pression et de fortes températures. Cela s’est produit lorsque les plaques continentales d’Afrique et d’Europe sont entrées en collision, créant les Alpes apuanes. La Serpentinite, comme le Vert Guatemala, fait aussi partie des pierres métamorphiques, car comme le marbre, elle a été compressée sous un fort apport d’énergie. Cependant sa composante principale n’est pas le calcite mais la serpentinite. Les pierres calcaires comme le Marron Emperador ou le Noir Marquina sont, comme le marbre, composées essentiellement de calcite. Les différences de couleurs résultent des minéraux mélangés. Par contre, ils ne se sont pas transformés, mais sont apparus de manière biogène ou chimique. Les biogènes forment les coraux et les micro-organismes calcaires tandis que le carbonate de calcium est dissout chimiquement par les précipitations d’eau. Les roches calcaires aussi bien que le marbre ou la serpentinite font parties des pierres tendres qui se laissent travailler et polir sans se casser.