Placage en bois : un matériau naturel fascinant

Qu’il ait un veinage excentrique ou discret, qu’il soit clair ou foncé, le placage en bois fait partie des matériaux naturels incontournables en design d’intérieur. Nous vous expliquons ce qu’est le placage en bois, comment il est conçu et ce qui le rend si particulier.

Un placage en bois est une fine feuille de bois de 0,3 à 6 mm d’épaisseur collée sur un matériau de support comme le MDF indéformable. Cette technique a été développée il y a plus de 3000 ans en Égypte où il y a peu d’arbres. Le placage en bois a connu un grand succès pendant la Renaissance, l’époque Baroque et le Rococo. Cependant, le travail du bois était tellement élaboré que seules la noblesse et la haute bourgeoisie pouvaient se l’offrir. C’est à partir du 19ème siècle, alors que la production de placage s’industrialise, que le matériau est utilisé pour des réalisations abordables, notamment pour du mobilier. Aujourd’hui encore le placage bois est très apprécié.

Chaque morceau de l’arbre est unique

Le placage est l’un des rares matériaux qui peut être fabriqué à partir de bois. Il n’embellit pas seulement les meubles mais aussi les portes, les parquets et même les tableaux de bord de voitures. Chaque feuille de placage est une pièce unique précieuse : puisque le bois est le fruit de la nature, chaque arbre est différent. Pour que le placage en bois ait un effet raffiné, seules les meilleures parties du bois sont découpées.

Un artisanat irremplaçable

Bien que de nos jours, le placage bois soit fabriqué industriellement, sa production inclut toujours une grande expertise et de l’artisanat. De la recherche de l’arbre parfait jusqu’à l’analyse de la qualité du bois et le choix des meilleurs morceaux, en passant par la sélection minutieuse des feuilles de placage pour chaque meuble, des regards avisés vérifient la qualité du placage à chaque étape.

Le placage en bois clair se marie harmonieusement avec des couleurs fortes comme le noir et le rouge

La veinure dans tous ses états

Selon la partie du tronc utilisée et la manière dont la cerne a été coupée, il est possible de différencier cinq types de veinure :
– avec une coupe radiale sur la longueur du centre du tronc (bois de coeur), on obtient une veinure rayée,
– avec une coupe tangentielle sur la longueur de la partie autour du coeur (aubier), on obtient un motif moiré avec des veines ovales très appréciées en design d’intérieur,
– en coupant du bois provenant d’une excroissance (bois de loupe), on obtient un motif irrégulier avec des fibres emmêlées,
– en coupant du bois au niveau des racines ou des branches (bois de ronce), on obtient un motif irrégulier similaire au bois de loupe,
– avec une coupe radiale du bois de coeur, c’est-à-dire perpendiculairement au tronc (bois de bout), on obtient des disques de tronc d’arbre.
L’intensité du motif du placage bois dépend de l’essence de celui-ci, c’est-à-dire du type de bois utilisé. Le chêne, par exemple, a un veinage très visible tandis que le hêtre a un veinage aux lignes claires presque invisibles parfois.

Le motif du placage en bois MYCS

Chaque artisan sélectionne les feuilles de placage qu’il souhaite afin de créer un motif harmonieux pour chaque meuble. Il est possible de placer des motifs similaires parallèlement pour créer un effet de motif continu, ou encore de les placer en miroir, par exemple un placage aux veines penchées vers la droite à côté d’un placage aux veines penchées vers la gauche. Il est également possible d’inverser les feuilles de placage en positionnant des veinures aux directions différentes les unes à côté des autres.
Chez MYCS, nous avons opté pour du chêne et du noyer avec une veinure marquée ainsi qu’un mélange de coupes radiales et tangentielles. Pour le hêtre, nous avons privilégié la coupe radiale pour un aspect plus doux. C’est à présent à vous de décider si votre buffet en bois doit donner une touche brute ou plutôt discrète à votre salon grâce au choix de l’essence de bois.

 

Une commode blanche MYCS avec des tiroirs en placage bois en chêne véritable

La fabrication donne le ton

Au début de la production du placage en bois, le tronc d’arbre, débarrassé de son écorce, est étuvé dans de l’eau chaude. Ceci a deux effets : le bois s’assouplit, ce qui permet une coupe lisse et l’étuvage a un effet sur la couleur du placage. Par exemple, le hêtre, originellement blanc, prend une teinte rosée pendant l’étuvage. La durée d’étuvage varie d’un jour à deux semaines selon le type de bois et la couleur recherchée. Les fines feuilles de placage bois sont ensuite sciées et pelées puis séchées et repassées. Cette opération nécessite beaucoup d’expérience. En effet, si les feuilles sont trop sèches, elles deviennent cassantes et si elles sont trop humides, elles moisissent.

Des placages en bois variés

Chaque placage en bois a son propre caractère. En effet, presque toutes les essences de bois sont adaptées au placage. De plus, leurs couleurs varient pendant l’étuvage et le veinage produit par les cernes de croissance est aussi unique que chaque arbre. Ce matériau renouvelable possède une élégance intemporelle, à l’épreuve de toutes les tendances. Pour égayer votre meuble personnalisé en placage bois, combinez-le avec de la couleur !