Une tendance sans frontières : le cocooning

Partout où il fait froid dans le monde, que ce soit de manière saisonnière ou toute l’année, l’objectif est le même : s’aménager un intérieur chaud et confortable.

Pour commencer ce tour du monde du cocooning, nous avons choisi de nous pencher sur le cas des Danois, qui sont incontestablement parmi les champions et précurseurs de la pratique. Nous irons ensuite jeter un œil du côté des Écossais et de leur conception du « Home sweet home ». Le point commun entre ces tendances : elles visent plus loin qu’une simple question d’esthétique et de décoration et proposent leur propre solution pour être heureux.
Cliquez ici pour acceder tout de suite à nos conseils pour un doux cocooning d’été

Le cocooning danois : le hygge

C’est LA grande mode de cet hiver : le hygge. Plus qu’une simple tendance déco, le hygge, qui nous vient du Danemark, représente un art de vivre, voire même toute une philosophie qui appelle à la simplicité et au confort. D’après le World Happiness Report des Nations Unies, le peuple danois est le peuple le plus heureux du monde ces dernières années, devancé en 2017 par leurs voisins du dessus, les Norvégiens. Alors, quel est le secret ?

Des hivers contraignants

Les hivers longs et rudes obligent les Danois à rester chez eux pendant une grande partie de la journée durant toute la saison mais ils ne se laissent pas abattre pour autant, bien au contraire. Tel est leur postulat : puisqu’il faut rester chez soi, autant que ce soit dans les meilleures conditions. Le mot hygge (qui se prononce “hugueu”) ne peut être traduit littéralement en français, mais son sens est proche du mot “cosy”. C’est le fruit de plusieurs décennies de tradition pour tendre vers toujours plus de confort, tradition ancrée dans le quotidien des Danois qui en a fait des maîtres dans l’art du cocooning. Voici comment essayer d’imiter ce mode de vie.

Pile de couvertures chaudes MYCS
Enveloppez-vous dans des couvertures épaisses, le froid n’est pas le bienvenu chez vous

Prendre le temps, la condition sinequanone du cocooning

Le hygge est un mode de vie lent, auquel les concepts de “courir pour aller travailler” et “passer des heures devant son smartphone” sont totalement étrangers. Il s’agit de se poser, de prendre le temps nécessaire pour faire les choses bien, de cuisiner un bon plat, de lire un bouquin une boisson chaude à la main. Si vous ne vivez pas seul, accordez du temps à vos proches, partagez de longues discussions dans un canapé ou un daybed sans vous refuser quelques biscuits ou une tranche de gâteau. C’est le moment pour se déconnecter sans culpabiliser. Prenez soin de vous, sans vous priver, tout simplement !

Une femme se réveillle tranquillement dans une chambre blanche avec de grandes fenêtres
Il faut savoir apprécier les plaisirs simples de la vie et éteindre son téléphone

Un aménagement optimal pour une vie hygge

Pour se mettre dans les meilleures conditions et apprécier pleinement les vertus du hygge, il vous suffit de respecter quelques règles simples. Pour une atmosphère conviviale, recouvrez votre canapé de nombreux coussins imprimés de motifs géométriques ou ethniques et d’un plaid doux et chaud. Enfilez de grosses chaussettes et reposez vos pieds sur un tapis bien épais. Pour ce qui est de la décoration, préférez des tons clairs, du blanc, du bois de hêtre ou du chêne, des petites touches de cuivre et de doré, sans en faire trop. Allez à l’essentiel, choisissez des meubles aux formes simples, épurées, minimalistes. Par ailleurs, il est impossible de parler de décoration hygge sans mentionner les bougies, l’incontournable qui garantit à ce style son côté cosy.

Intérieur dans un style hygge
Exemple d’intérieur très hygge : du bois clair et beaucoup de blanc

Et s’il fait chaud ? Et si j’ai le blues ?

Le hygge est avant tout un état d’esprit, qui ne se résume pas à un style de décoration ou à des températures extérieures glaciales. Pour atteindre l’idéal du bonheur danois, il faut s’en tenir aux préceptes énoncés précédemment : rester simple, se faire plaisir. Si votre humeur tourne au blues, qu’il en soit ainsi. L’esprit hygge réside dans tous les petits plaisirs du quotidien : faites une sieste, prenez un bain et si le soleil est au rendez-vous, marchez pieds nus dans l’herbe, organisez un pique-nique entre amis ! Ce que le hygge nous enseigne, en somme, c’est que le bonheur est à portée de main. Et si vous souhaitez mettre un peu de glamour dans votre hygge, cet article est fait pour vous.

Collage avec du thé à gauche et des tables basses ECLYPSE à droite
Le thé fait partie de la panoplie élémentaire de l’amateur de hygge

L’Écosse et le cocooning

Après le lagom de Suède et le hygge Danois, c’est au tour des Écossais de nous proposer leur vision de la slow life et du confort. Tout droit sorti des Highlands, le còsagach pourrait bien devenir le nouveau mode de vie tendance. Dans la continuité des styles de vie nordiques et de leur penchant philosophique pour les plaisirs simples, le calme et la durabilité, le còsagach vous invite au cocooning et à la détente. Sortez votre meilleur whisky, enfilez un kilt et surtout : restez bien au chaud !

L’origine de la tendance

C’est à l’origine le site web de tourisme VisitScotland qui a présenté le còsagach comme ce qui sera l’une des tendances de 2018 et le nouveau hygge, surfant sans s’en cacher sur la vague des tendances nordiques. Le mot còsagach (à prononcer “cosagor”) signifie en gaélique “se sentir bien au chaud, à l’abri”, et peut définir une petite cabane d’enfant faite de draps et de couvertures dans un canapé ou un lit. Mais pour Mark Wringe, professeur à l’université Sabhal Mòr Ostaig, ce mot évoque plus directement un trou, un petit recoin dans lequel vit une petite bête et d’après lui le mot “seasgair” (confort chaleureux) aurait été plus approprié. Derrière le coup de génie marketing se cache tout de même un concept intéressant qui saura assurément vous séduire.

Falaises écossaises
Le bruit des vagues est très relaxant, surtout si on l’entend de chez soi, au chaud

Qu’est-ce que le cocooning còsagach ?

L’objectif premier de cette idée écossaise est de se lover bien au chaud à l’intérieur quand dehors le vent envoie les vagues se briser avec fracas sur les falaises. Munissez-vous d’un verre de vin, d’une tasse de thé ou, pour coller mieux à la tradition locale, d’un whisky ou d’un grog (une boisson chaude au rhum et au citron, parfaite en cas de rhume), pour savourer de bons moments en famille. L’objectif est de savoir apprécier le calme chez soi lorsque la nature se déchaîne dehors, de prendre son temps et de profiter en toute sérénité des plaisirs de la vie casanière.

Deux moutons Écossais sur la route
Ces deux moutons aiment le hygge, en témoigne leur laine épaisse

Du bois et encore du bois

L’essentiel pour préparer son intérieur à un mode de vie còsagach est d’avoir recours à des tons et des matériaux chauds. Le recours à des bois sombres est l’ingrédient principal d’une déco à l’allure écossaise réussie. Utilisez-en pour votre mobilier et autant que possible pour des éléments de décoration tels que les cadres de tableaux, le support d’un trophée de chasse ou une horloge à pendule. Pour renforcer cette ambiance chaleureuse, favorisez un éclairage à la bougie en en plaçant partout dans la pièce. Une cheminée serait aussi idéale pour se réchauffer les pieds en lisant un livre dans votre fauteuil avec votre pyjama ou votre couverture aux motifs Tartan. Tout comme ses prédécesseurs nordiques, le còsagach véhicule avant tout l’idée que le bonheur se cache bien souvent simplement chez soi.

Feu de bois dans une cheminée
Une cheminée donne à toute pièce une atmosphère bien particulière

Peut-on suivre cette tendance en France ?

Pour que l’on puisse importer cet art de vivre, il est important d’être entouré de paysages idylliques et d’une météo peu clémente. Faisons donc le point sur nos atouts métropolitains. Les falaises d’Étretat et les grandes étendues vertes de Normandie, n’ont rien à envier aux paysages écossais, tandis que le mistral n’a pas à pâlir face aux vents qui y soufflent. Vous habitez en Franche-Comté ? Nul doute que vous apprécierez de vous mettre à l’abri de la pluie dans un intérieur chaud et convivial ! Oui, nous pouvons importer cette tendance.

Une tasse de thé un livre et des bougies ainsi qu'un coussin et des couvertures
Livre, coussin, couvertures, thé, bougies : tout y est pour un passer un moment còsagach

Et après ?

Une fois bien reposé, vous pouvez sortir et pratiquer le “caber”, un sport traditionnel écossais consistant à lancer un grand tronc d’arbre en tentant de lui faire effectuer un demi-tour en l’air avant qu’il ne touche le sol. La version sportive du populaire “bottle flip” en quelques sortes. Bonne chance !

Summer Cocooning

Les beaux jours sont de retour et l’on troque nos charentaises pour une paire de tongs, nos bonnets de laine pour des lunettes de soleil et notre humeur maussade pour un petit sourire satisfait. Dans ces conditions, qu’advient-il de notre mode de vie cocooning, si précieux pour traverser l’hiver dont les préceptes semblent obsolètes à la lumière des premières éclaircies printanières. Pourtant, si les ultraviolets n’ont plus à se frayer un chemin à travers un ciel voilé, et s’il est indéniable que cela a un impact positif sur notre humeur, un petit coup de moins bien n’est jamais bien loin et continuer de s’en tenir aux principes de base du cocooning permet de renforcer son sentiment de bien-être. Voici donc quelques idées pour pratiquer le summer cocooning et déployer ses ailes en sortant de sa chrysalide !

Parc ensolieillé pour summer cocooning

Réapprendre à se détendre

Tel le jeune papillon aux ailes tremblantes et fébriles, nous sortons enfin et ouvrons les bras comme pour accueillir le soleil et le célébrer ! Plus question donc de se cloîtrer chez soi sous une demi-douzaine de couettes avec une boisson chaude. Il faut de nouveau s’ouvrir sur l’extérieur et redécouvrir le monde, qui en quelques semaines a repris des couleurs. Place aux longues balades en forêt et aux après-midi détente dans des parcs, à s’étaler de toute sa longueur sur l’herbe fraîchement coupée. Agissez de manière spontanée : vous n’avez pas de projet, vous ne savez que faire de votre week-end ? Tant mieux, sortez votre vélo de la cave, dépoussiérez-le et enfourchez-le pour une promenade improvisée !

Naturellement bon

Profiter de cette période de l’année c’est aussi s’ouvrir à de nouvelles activités, comme le camping par exemple, pour être au plus proche de la nature et observer par soi-même son éveil, lent et sûr. Pour ceux qui ne sont pas de grands amateurs de caravanage, que le bourdonnement des insectes horripile et qui ne se sentent pas de renoncer à toutes les commodités de leur logement pour plusieurs jours, quelques heures à regarder les étoiles constellant un ciel sans nuage feront l’affaire !

Balade en forêt

Adapter son intérieur

Pour que la chaleur ne se retourne pas contre vous et ne se transforme pas en fardeaux, plusieurs modifications peuvent être apportées à votre intérieur. Pour commencer, rangez tous les éléments décoratifs superflus de telle sorte que l’ensemble semble plus léger, aérien. Lorsqu’il fait chaud, la dernière chose que l’on souhaite est de se sentir oppressé, la chaleur devient alors pesante et insupportable. Pour éviter cela, vos appartements doivent être bien aérés, mais aussi sembler aérés. Si nécessaire, changez la disposition des meubles, désaxez leur placement pour laisser un grand espace libre au milieu de la pièce, par exemple pour votre salon. Si vos pièces sont petites, voici quelques conseils pour les faire sembler plus grandes… Ainsi, vous vous sentirez toujours aussi bien chez vous, toujours dans votre cocon !

Autres thèmes: Styles, Tendances Sources des images: istockphoto, Studio Nahili