Alvar Aalto – le pionnier des architectes finlandais

Le Finlandais Alvar Aalto (1898 – 1976) était un designer et architecte. Ces réalisations organiques et modernes sont présentes partout encore aujourd’hui.

Alvar Aalto a très vite su qu’il voulait devenir architecte. Il a donc effectué un premier stage chez un architecte après l’obtention de son bac. Ce dernier lui déconseilla d’ailleurs de poursuivre dans cette voie et l’orienta vers une carrière de rédacteur au sein d’un journal. Peu convaincu, Aalto étudie l’architecture de 1916 à 1921 à Helsinki avec pour projet de démarrer son activité dans la capitale finlandaise. Il échoue mais ne se laisse pas décourager. C’est son père qui finit par lui donner son premier contrat de travail en lui proposant de construire sa maison. Aalto ouvre son premier cabinet d’architecture dans la cave d’un hôtel à Jyväskylä en Finlande en 1923. Durant les quatre premières années de sa carrière, il améliore ses revenus en tant que rédacteur sous le pseudonyme de Remus.

Aalto connaît son premier succès avec la construction du sanatorium de Paimio, nom qu’il donne à sa
création, le fauteuil Paimio, qui est devenu sa pièce phare.

On trouve des meubles inspirés par Aalto partout ! Le tabouret No. 60 devrait vous être familier.

En 1933, Aalto emménage enfin à Helsinki, où il crée l’entreprise de meubles ARTEK avec sa femme, le Maire Gullichsen et Nils-Gustav Hahl.

Influencé par le Bauhaus allemand, Alvar Aalto est un des pionniers du modernisme. Il se lance dans la construction de bâtiments et dans la fabrication de meubles, avec passion, mais travaille également le verre et le tissu. Connu principalement pour les formes organiques de ses designs, il aspire à une architecture où les bâtiments s’intègrent naturellement à l’environnement et aux paysages. Il est possible de retrouver quelques bâtiments célèbres d’Alvar Aalto en France. Après avoir construit le pavillon finlandais pour l’Exposition universelle de 1937, l’architecte réalise la Maison Louis Carré pour le collectionneur français du même nom. La construction, qui peut être visitée l’été à Bazoches-sur-Guyonne dans les Yvelines, est un exemple de l’architecture humaniste d’Aalto qui place le bien-être de l’individu au centre de la réalisation.

Ein von Corinna (@corirose) gepostetes Foto am

Le lien qu’entretient Aalto avec la nature se retrouve dans de petites réalisations. Une des pièces les plus connues est par exemple le Vase Aalto, qui rappelle la mer.

Son rapport avec la nature et les autres membres du courant moderniste poussent Aalto à préférer l’utilisation du bois au détriment du métal. Il développe un procédé de transformation du bois, qu’il utilise pour tous ses meubles.
Alva Aalto se marie deux fois. Il épouse Aino Marsio qui est son assistante dans son premier cabinet de 1924 à 1949, puis Elissa Mäkiniemi en 1952. Elles sont, elles-mêmes, architectes et designers et travaillent en étroite collaboration avec leur mari. Ainsi derrière les créations d’une des plus grandes icônes du XXe siècle se cachent deux femmes qui ont,chacune, marqué l’Histoire du design scandinave à leur façon.