Entrevue avec Clémence, blogueuse de A Kutch Life

Clémence Polge est l’auteure du blog A Kutch Life. Elle nous raconte tout, de son intérêt pour la déco d’intérieur à sa prochaine aventure sur les routes d’Europe…

Vous avez décidé de vous lancer dans une vie nomade, d’où vous est venue cette idée ?

Partir et parcourir le monde est un rêve que je nourris depuis toute petite ! A l’âge adulte, ce rêve de gosse est devenu une réelle envie d’ailleurs mais avec la vie viennent les impondérables, les espoirs et promesses déchues, les situations professionnelles et personnelles pas toujours propices.. et la peur de vivre différemment je crois surtout. De ne pas rentrer dans les cases que l’on nous a toujours décrites. Et puis mes 30 ans et LA rencontre, et les voyages qui reprennent après presque 10 ans d’immobilisme… et donc ce rêve qui renaît !

Clémence, blogueuse A Kutch Life, devant les montagnes au Canada, Interview MYCS
Clémence et Thomas, en voyage au Canada

En septembre 2016, direction l’ouest du Canada que nous avons sillonné par la route sur environ 3000 km. Nous dormions dans une grande voiture louée sur place et à l’arrière de laquelle nous avions placé un matelas ! L’aventure ! Une fois immergés au coeur de la nature, nous ne voulions plus en partir et dès lors, c’est de cette manière si authentique que nous avons décidé de découvrir le reste du monde ! En rentrant, on a sérieusement étudié la possibilité d’aller travailler à l’étranger. Mais ce n’etait pas encore le rêve à proprement parler… on ne voulait pas simplement calquer là-bas la vie que l’on avait mis du temps à construire ici. Et c’est comme ça que l’idée de vie nomade a germé…

De nombreux autres l’ont fait… pourquoi pas nous ? Au début du printemps, nous avions pris notre décision !

Quelles sont vos prochaines destinations ?

Cette première étape concerne uniquement l’Europe. Nous commencerons notre périple en Italie dont nous ferons un grand tour, Sicile comprise ! Puis direction les Alpes suisses, autrichiennes et allemandes… Nous adorerions passer les fêtes de fin d’année en Allemagne pour profiter du folklore local. Puis direction les Pays Baltes (à confirmer !) puis scandinaves. L’idée est d’arrivée au sud de la Norvège au tout début du printemps pour profiter pleinement du pays durant la belle saison. Puis retour par la Finlande… puis qui sait ! Comme on prend notre chat Nel avec nous, les destinations se font aussi un peu en fonction.

Qu’est-ce qui vous manquera le plus à Montpellier pendant votre voyage ?

Notre démarche consiste à se détacher du matériel pour revenir à l’essentiel. Par principe bien sûr mais aussi par commodité puisqu’un camion n’est pas aussi grand qu’un appartement ! Ca oblige à faire le tri, le vide et repenser la notion de besoin. Mais il y a quand-même des choses que l’on va stocker par attachement et/ou amour du beau ! En tant qu’architecte d’intérieur, je ne peux quand-même pas radicalement changer de ce point de vue là !
Donc, la seule chose qui va me manquer à Montpellier, ce sont mes proches.

Portrait Clémence Polge, blogueuse de A Kutch Life, Interviwe MYCS

Clémence Polge devant un camion, Blog A Kutch Life, Interview MYCS
Clémence et Thomas devant le camion avec lequel ils voyageront

En plus de votre passion pour le voyage, vous portez un grand intérêt pour la décoration. Comment décririez-vous le style de votre intérieur ?

Mon intérieur n’est pas ce qu’il était il y a 5 ou 10 ans.. Il a évolué avec moi, tous mes déménagements, ma vie, mes goûts, mes valeurs et les choses qui sont devenues importantes… Aujourd’hui, je dirais qu’il est à la fois actuel, bohème et vintage puisqu’il rassemble des meubles et objets de provenances et styles très variés. Chez moi se côtoient de vieilles chaises d’écolier, des lampes de designer, des tapis en coco et/ou tissés, un attrape rêve et des miroirs soleil en osier ! Tout s’assemble comme j’aime pour former ce cocon rassurant dans lequel nous apprécions et avons besoin de nous retrouver, Thomas et moi, posés tranquillement sur la terrasse, sur la mezza, sur notre table à manger ou dans notre canapé…

Mon intérieur est un peu la somme de celle que je suis et de toutes celles que j’ai été, et de fait aussi un peu le reflet du couple équilibré que nous formons aujourd’hui.

Quelle est votre pièce préférée ?

La pièce à vivre, sans conteste ! J’ai bien essayé de nous faire une jolie chambre ou de m’installer un bureau à l’étage mais je finis toujours sur la table à manger ou le grand canapé du salon que ce soit pour buller, lire, bloguer, regarder une série ou même pour travailler. J’aime le volume de cette pièce qui combine à merveille les coins lecture, cuisine/repas et convivialité..

Quel conseil donneriez-vous à ceux qui veulent, comme vous, dépareiller leurs tables basses ?

De ne pas hésiter à varier (mais sans trop d’excentricité !) les couleurs, hauteurs, formes et matériaux ! C’est aussi ça qui est sympa avec les tables gigognes… la diversité !

Salon de Clémence, A Kutch Life, style urban jungle et tables basses dépareillées, interview MYCS
Une note Urban Jungle et des tables basses dépareillées dans le salon de Clémence

Vous semblez avoir la main verte. Que pensez-vous du style jungle urbaine ?

Alors non je n’ai pas vraiment la main verte, j’admets avec fierté qu’il y a du mieux depuis quelques années mais c’est une chose sur laquelle je dois encore beaucoup travailler ! D’ailleurs, je choisis toujours des plantes faciles d’entretien pour ne pas trop vite me décourager ! Et si je me donne tant de mal c’est que justement j’adore le style jungle urbaine. Le vert et la nature dans une maison sont des éléments essentiels il me semble. Et surtout quand on habite en ville. Ils apportent tout de suite une petite touche de fraicheur et d’ailleurs.
Dans notre future maison sur roues, j’essaie de négocier d’emporter quelques minis plantes grasses et autres cactées.

Quel matériau est selon vous LE must tendance 2017 ?

L’osier et la fibre de jute pour leur authenticité et leur origine naturelle. Et je suis ravie à cette idée parce que j’en suis friande et que du coup on en trouve beaucoup plus facilement partout. On en fait de magnifiques suspensions, assises, paniers, corbeilles et tapis ! En plus, ce sont des matériaux costauds donc idéaux dans une maison qui vit ! Pour tout vous dire, on pense même embarquer notre grand tapis du salon et le transformer en sol douillet pour notre nouvelle maison (sur roues !)

 

Table basse en noyer MYCS et chat joueur, Blog A Kutch Life
Nel, le chat de Clémence, aime se prélasser près de la table basse en noyer MYCS